FICHE TECHNIQUE
FIAT NUOVA 500
DETAILS

 

FIAT Nuova 500 Sport
Production : 1958/1960
 
MOTEUR : Type 110.004*
*élaboration Fiat
Cylindrée
499.5 cc
Puissance
21 CV
Compression
8.6:1
Vitesse max
+ 105 Km/h
 
CHASSIS : Type 110.000 *
du n 028539 au n 051383 (1958)
du n 051384 au n 117657 (1959)
du n 117658 au n 181137 (1960)
*incluant : Economica/Normale/T.o/Sport
 
INTERIEUR :
Compteur gradué jusque 120
Identiques aux modéles "Normale" et "Tetto Apribile"
 
EXTERIEUR :
Absence de baguettes latérales
Coque blanche et bandes latérales rouges

Jantes vernies rouge (58/60); en 1960 vernies argent

Toit entièrement métallique doté de trois nervures (version "berlina")
 
VERSIONS :
Version berline
'58/'60
Version toit ouvrant
'59/'60
.
TEINTES DISPONIBLES :
Blanc gris*
(672)
'57/'75
*unique couleur possible
 
PRIX :
Berline 560.000 lires
Toit ouvrant 495.000 lires
 
 
 
 
 

 

 

FIAT Nuova 500 SPORT:

Nous avons déjà vu pourquoi le lancement de la Nuova 500 fut toute autre chose qu'un franc succés. Malgré l'introduction sur le marché de la Nuova 500 Normale et d'une nouvelle motorisation, les ventes de la 500 ne décollaient toujours pas.

En 1958, une nouvelle version à vocation sportive fut présentée au public (la Sport), qui, dans les intentions de la Fiat, devait relancer l'image de marque du modéle. Cette 500 Sport participa avec prestance à de nombreuses compétitions et effectivement, elle eut un impact auprès du public offrant une place d'honneur à la version qui suivra : la 500 D en 1960.

La version Sport présente une nouvelle motorisation intéressante : la cylindrée fut augmentée à 499.5 cc avec d'autres modifications.

  • Nouvel arbre à cames plus pointu
  • Carburateur Weber 26 IMB 2
  • Conduits polis
  • Compression augmentée
  • Soupapes et ressorts améliorés
  • Poulie de ventilateur de plus grande taille

La puissance fut ainsi portée à 21 CV. Le même moteur équipa jusque fin 69 les Autobianchi Eden Roc et Lutéce.

Le changement majeur dans la Sport fut la coloration 2 tons : exclusivement blanche avec des bandes latérales rouges en plus du rouge des jantes (argent par la suite). Sur les premiers modéles, ne furent peints de rouge que le le centre. A l'intérieur, la planche de bord se distingue des Nuova grâce à son compteur gradué de 20 en 20 jusque 120.

La première Nuova 500 Sport produite fut une version, aujourd'hui introuvable, au toit entièrement métallique nervuré : la berline. Selon les essais de l'époque, cette version offrait un confort de conduite supplémentaire grâce à un bruit réduit par rapport à la version découvrable.

Le prix public se détachait sensiblement des versions 479 cc, ce qui expliquait déjà sa rareté à l'époque : 560.000 lires pour la version métallique. A partir de 1959, une nouvelle version fut proposée : la Sport toit ouvrant. Dans la période très courte de production de la 500 Sport, on peut noter dès 1959, l'apparition des nouveaux feux de signalisation.

La vie de la 500 Sport s'arrêta avec l'arrivée sur le marché de la Nuova 500 D mais surtout avec la montée en puissance des 500 élaborées par Giannini et Abarth.

  Comparatif (AM 1958) 500 NORMALE 500 SPORT
Cylindrée 479 cc 499,5 cc
Rapport compression 7 8,6
Puissance max 16,5 CV 21 CV
Arbre à cames adm/échap 9-70 / 50- 19 25-51 / 64- 12
soupapes adm/échap 30 mm / 27 mm 32 mm / 28 mm
Carburateur : gicleur 21 mm 22 mm
Rapport couple conique 8/41 8/39
Vitesse max + 90 Km/h + 105 Km/h
Consommation 4,5 lt/100 Km 4,8 lt/100Km

 

Retour

 

Agrandire
Compteur 500 Sport
Agrandire

Vue de 3/4 arrière

 
Agrandire
Portes suicides
 
Agrandire
Portes ouvertes
 
Agrandire
Eclairage et aération
 
Agrandire
Nervures du toit
 
Agrandire
Publicité d'époque
 
Agrandire
Sport toit ouvrant
 
Agrandire
Publicité d'époque
 
Agrandire
Vue 3/4 avant
 
Agrandire
Publicité d'époque
 
Agrandire
Sport métallique
 
Agrandire
Nuova Sport à l'essai