FICHE TECHNIQUE
FIAT NUOVA 500
DETAILS

 

FIAT 500 R (Rinnovata)
Production : 1972/1975
 
DIMENSIONS :
Agrandire
 
MOTEUR : Type 126A5.000
Cylindrée
594 cc
Puissance
18 CV
Compression
7,5 :1
Vitesse max
+ 100 Km/h
 
CHASSIS : Type 110 F/II
du n 5096796 au n 5104051 (1972)
du n 6120654 au n 6136250 (1972)
du n 5104052 au n 5155805 (1973)
du n 6136251 au n 6154362 (1973)
du n 5155806 au n 5203179 (1974)
du n 5203180 au n 5231518 (1975)
production : Autobianchi / Sicilfiat
 
INTERIEUR :
Planche de bord type 500 F
Compteur et volant type 500 F mais en plastique noir
Abandon de l'interrupteur d'éclairage de compteur
Nouvelle boîte à gants en plastique rigide
Panneaux de porte et housses type 500 F
Poignée lève-vitre type 126
Emplacement des poignées de porte : vitres = 500 F, porte = L
Banquette arrière fixe
 
EXTERIEUR :
Abandon de tout profilé chromé
Nouvelles roues type 126 (en 3.5')
Nouveau logo Fiat sur la face AV
Logo "Fiat 500" type 500 F à l'AR
Nouvelles teintes pastelles
Pneus à carcasse radiale
Emplacement du clacson différent
 
ACCESSOIRES :
Pneus à carcasse radiale
Autoradio
Antivol de direction
Intérieur en tissu *
*sur demande et sans supplément
 
TEINTES DISPONIBLES :
Bleu foncé *
(456)
'57/'75
Blanc
(233)
'63/'75
Bleu clair
(415)
'71/'74
Noir
(601)
'68/'75
Rouge corail foncé
(165)
'71/'75
Ivoire antique
(165)
'68/'73
Jaune Tahiti
(276)
'71/'75
Turquoise Farfalla
(478)
'74/'75
Beige sable
(583)
''63/'73
Jaune meulière
(246)
'74/'75
Jaune moutarde
(278)
'73/'74
PRIX :
660.000 lires (1972)
1.064.000 lires (1975)
 
 
 
 

FIAT 500 R : Les 500 F/L seront produites jusque 1972.

Avec les années 70, en Italie, de grands changements sociaux et de crise économique font penser à la Fiat que le temps est venu de lancer une nouvelle petite voiture qui, gardant la philosophie et la mécanique de la 500, s'en détacherait au niveau esthétique : des formes plus carrées furent donc choisies rappellant la plus grande 127 présentée l'année précédente. Néanmoins, avant l'approbation définitive de la 126, La Fiat s'interrogeait sur l'opprotunité réelle d'une radicale substitution de l'ancienne 500 alors qu'une simple remise à jour pouvait suffire. En tout cas, la mécanique, maintes fois testée, robuste et économique devait rester inchangée. Ainsi, pour rassurer tout le monde, la décision de renouveler le modèle fut prise. De plus, le succés toujours en cours à ce moment de la 500 permettait un jumellage des deux voitures dans la gamme Fiat.

Au salon de Turin, en novembre 1972 fut donc présentée la nouvelle Fiat 126 comme nouveauté. La dernière version de la 500, R pour (Rinnovata = rénovée) passa après. Elle fut appelée à ses débuts 500 "Unifiée".

Le célébre bi-cylindre qui équipait les 500 depuis le début passe de 499.5 cc à 594 cc (dû en partie à l'expérience tirée du rachat d'Abarth en 71). Ce moteur développait 23 CV sur la 126 mais fut dégonflé à 18 CV sur la 500 R pour rejoindre la puissance des 500 F/L.

La R, comme les toutes premières 500 en concurrence avec la "600", ne devait en aucun cas, selon la Fiat, faire de l'ombre à la nouvelle 126 : ainsi, la 500 R fut dégonflée, sa boîte de vitesses ne fut pas synchronisée, elle présentait des finitions réduites au maximum la faisant ressembler à la simple F (les chromes en moins). D'ailleurs, pour exemple, les pneus à carcasse radiale de série sur la 500 L retournèrent en option sur la R.

Principales caractéristiques de l'intérieur :

La planche de bord et le compteur : le compteur et le volant reprennent la même forme que sur la F mais cette fois réalisés en plastique noir au lieu du blanc. Ces derniers sont empruntés aux Autobianchi Jardinière qui en étaient équipées depuis 1968. On note la suppression d'un interrupteur sur la planche de bord : l'éclairage du compteur est désormais couplé à l'éclairage extérieur.

Le revêtement des siéges et les panneaux de porte sont toujours en simili lisse et de même couleur (type 500 F) cette fois sans la couture horizontale sur le dossier des sièges. La banquette arrière n'est plus rabattable et est fixée à la coque à l'aide de crochets. Les portières ont un mécanisme résultant d'un compromis entre la F et la L : la poignée de fermeture de porte fut conservée (F) alors que la poignée d'ouverture de porte fut reconduite (poignée en plastique au lieu du zamac). Sur le levier de vitesse, on trouve un pommeau différent de celui des versions antérieures : en forme de boule, de forme plus ergonomique.

A l'extérieur :

Si la F n'était que le résultat d'une version plus sobre que la D en l'absence de chromes et baguettes, avec la R arrive le temps de la suppression de toute fioriture. Sur la face avant, se trouve le nouveau logo de la firme déjà apparu sur les autres modèles. Sur le capot arrière se trouve le logo trapézoïdale "Fiat 500" déjà apposé sur la F (après 1969). Ce même logo fut gravé au centre des nouvelles jantes empruntées à la nouvelle 126 (plus étroites 3.5' au lieu de 4' sur la 126). Ces jantes au dessin plus sportif ont surtout la vocation d'être plus simple et plus pratique. De surcroit, cela permet l'abandon des enjoliveurs chromés. IL existait alors la possibilité de faire monter les jantes en 4' mais en gardant les pneus 125X12.

La mécanique :

La mécanique de la 500 R est sans doute plus riche de nouveautés que les petites modifications intérieures traitées ci-dessus.

Le nouveau moteur de la 500 R est frappé du type 126A5.000, de 594 cc de cylindrée développant 18 CV à 4600 t/m. Le carburateur Weber 26 a laissé place au Weber 24. Ainsi, la mécanique fut étudiée en vue d'obtenir une meilleure élasticité en étnt plus souple et économique. Grâce au couple conique "sportif" (8:39 identique aux Abarth et 500 Sport), la R arrive à dépasser les 100 Km/h. On note une amélioration nette du confort de conduite aux régimes bas et même, les reprises en 4ème ne sont plus aussi désagréables qu'auparavant. Le comportement "hoquetant"des versions précédentes semble avoir disparu.

Le moteur se distinguait également de celui des versions précédentes par la position du démarreur. En vue d'être plus accessible, il fut accollé sur le côté droit de la cloche de boîte. Le démarreur des autres 500 est posté en haut et au milieu de la cloche.

En ouvrant le capot arrière des 500 R, on note l'apparition sur cette ultime version d'une cavité dans l'intérieur de l'aile arrière gauche facilitant l'extraction du couvercle de filtre à air.

De plus, le tube entre le filtre à air et le carburateur est un tube en métal de petite dimension provenant de la nouvelle 126 et remplaçant celui de couleur noire des versions antérieures.

Les arbres de transmission, sujets à de nombreux problèmes sur les 500, sont désormais grossis et renforcés. L'attache du moteur change de système : le bras en aluminium est aboli et laisse place à un ressort entre coupelles. Toujours dans le compartiment, les tôles de protection ont été raccourcies notament celle qui protége le condensateur au dessus du pot et celle sous la dynamo. La boîte de vitesses est soutenue par une tôle jouant le rôle de berceau empruntée à la nouvelle 126. Cette tôle vient en plus du support en forme de "U" déjà présent sur les versions précédentes. Les freins sont modifiés : l'interrupteur de feux stop se trouve maintenant sur le pédalier, ce qui provoque un léger gonflement du tablier avant, visible en soulevant le tapis de coffre avant. Enfin, on note l'arrivée du nouveau cric de levage qui porte désormais les deux sigles : 110-126.

En France : La 500 R ne fut jamais importée en France pour privilégier l'arrivée de la 126. Néanmoins, quelques exemplaires de l'année 74 ont été vendus au compte-goutte. Il incombait aux garagistes Fiat qui les faisaient venir d'Italie de les faire homologuer à titre isolé.

 

Le public lui préféra la 126 plus spatieuse mais, qui ne connut jamais le même succés tant commercial que sentimental. Ainsi la production fut transféré de Turin à Desio (Autobianchi), pour ensuite passer définitivement en Sicile, à Termini Imerese (Palerme). L'extraordinaire aventure de la 500 se termine avec la 500 R fabriquée le 1er aôut 1975. Elle porte le numéro 5231518, production Sicilfiat.

Retour

 

 

Agrandire
Restyling 500
 

Agrandire

La Fiat 126
Agrandire
Poste de conduite
 
Agrandire
Planche de bord
 
Agrandire
Intérieur
 
Agrandire
Intérieur de porte
 
Agrandire
Coffre avant
 
Agrandire
Calandre
 
Agrandire
Jantes style 126 1°
 
Agrandire
Logo AR
 
Agrandire
Moteur
 
Agrandire
Nouveau cric
 
Agrandire
Position du démarreur
 
Agrandire
Tôle support de boîte
 
Agrandire
Cavité capot AR
 
Agrandire
Publicité d'époque